NOM : Pelchat, Michel
TITRE : Journal intime I
MÉDIUM : Acrylique, papiers collés et relief sur bois
ANNÉE : 1992
DIMENSIONS (Larg. x Haut.) : 1,52 x 1,22 m
DONATEUR : Achat par la Collection
 


Michel Pelchat

Lieu de naissance : Saint-Frédéric (Beauce)
Lieu de résidence actuel : Québec
Lieu de travail actuel : Québec et Saint-Georges

Études universitaires : Arts visuels, Histoire de l'art, Enseignement des arts au collégial
Études collégiales : DEC Arts plastiques
Stages / perfectionnements : Lithographie, Engramme (Québec)


CHEMINEMENT DE CARRIÈRE

Diplômé de l'École des Arts visuels de l'Université Laval de Québec à la toute fin des années 70, Michel Pelchat poursuit une double carrière d'artiste et de professeur d'Arts plastiques à l'Université du Québec à Trois-Rivières et, depuis 12 ans, au Cégep Beauce-Appalaches de Saint-Georges.

Depuis 20 ans, il a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives au Québec et en France. Ses oeuvres font partie de diverses collections publiques et privées.

En 1990, il collabore avec Geneviève Amyot, écrivain, pour la réalisation des images du livre Corps d'atelier, éditions du Noroît et prix Estuaire 1991. En 1996, il réalise la scénographie de la pièce Le rectangle blanc, mise en scène par Marie-Hélène Poulin à partir d'un texte de Marguerite Duras et présenté au Carrefour international de théâtre de Québec.

Depuis 1994, il s'implique activement au Cégep de Saint-Georges en mettant sur pied une galerie d'art à la bibliothèque de ce même collège et en coordonnant les expositions d'artistes professionnels en provenance des régions de Trois-Rivières, de Québec et de la Beauce.

Tout en siégeant au conseil d'administration de Videre (Association professionnelle des artistes en arts visuels de Québec) de 1996 à 1999 à Québec, il participe à l'organisation de l'événement Québec ateliers ouverts en 1997. En 1998, il réalise une résidence d'exploration en lithographie au centre d'artistes Engramme de Québec. À l'été 2000, il a travaillé avec 4 autres artistes du Québec au projet Les cent jours de la création, organisé par Passart de Rouyn-Noranda où chacun a réalisé une œuvre par jour pendant 100 jours.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Au début des années 1990, j'ai réalisé des oeuvres qui possèdent en commun avec celles d'aujourd'hui le spectacle d'une lutte. D'une part, celle que mènent les individus incarcérés pour leurs opinions politiques dans les goulags de l'ancienne U.R.S.S. (1991 - 1995), d'autre part, celle du combat de la matière qui naît et qui tente de se définir entre le blanc et le noir, la lumière et les ténèbres ... (1995-2000).

D'un point de vue technique, les premières étaient réalisées de peinture appliquée en couches épaisses sur de lourds supports, de papiers collés provenant de journaux, de carnets à dessin, d'anciens catéchismes et de visages marqués par la souffrance. Ces pièces possèdent certaines analogies avec les récentes séries de dessins et de tableautins par l'emploi de textures facilement identifiables dans la matière peinte la plupart du temps en monochrome, par les papiers collés, par l'emploi de la peinture en couches successives et en transparence, etc.

La notion de série est souvent présente dans mes créations et elle évoque certainement le glissement, le déplacement, la transformation, l'évolution et, par le fait même, le passage du temps. Trente-deux jours en juillet (1995), Tache originelle (1996), Entre l'arbre et l'écorce (1997), Traces et re-traces (1997) et Pierres somnambules (1997) constituent justement des séquences où les formes, les taches, les lignes, les traces et les estampillages se transforment et évoluent, suggérant par là les origines et les débuts de la materia.

Poussant un cran plus loin le concept de série, j'ai mis au point en 1999 une oeuvre de grand format comportant 2000 petits dessins assemblés sur des panneaux rigides. Au milieu de ces séquences, apparaît une grande croix noire rappelant les 2000 ans d'histoire occidentale qui, pour nous, est intimement liée à celle du christianisme. Avec cette mosaïque, intitulée Croisées, j'ai voulu inscrire le geste intime du dessin (réalisé ici en petit format) dans un contexte historique plus large où individuel et collectif se rejoignent.

C'est un peu la même idée qui se poursuit en ce moment avec Les cent jours de la création, organisé par Passart. Pour ce projet, j'effectue une oeuvre par jour pendant 100 jours et mon travail a comme point de départ le journal. L'ensemble de ces variations en blanc et noir à partir de formes symboliques et épurées comme le carré, le rectangle ou la croix, compose une sorte de journal parallèle, complètement inventé, qui n'a plus rien à voir avec le journal de départ. L'utilisation des blancs en diverses couches cherche à voiler, à dissimuler, à effacer les souvenirs. Mais comme dans notre mémoire, des fantômes resurgissent parfois dans les blancs et dans les gris diffus, couleurs limites, couleurs du début et de la fin de tout ...

Michel Pelchat

MÉDIUM :

- Peinture
- Dessin


EXPOSITIONS INDIVIDUELLES


- Traces et re-traces, Centre d'exposition des Gouverneurs, Sorel, 1999
- Traces et re-traces, Musée Marius-Barbeau, Saint-Joseph-de-Beauce, 1998. -
- Tache originelle, Centre de diffusion du Vieux-Port, Québec, 1997
- Signes premiers, Regart, Lévis, 1995. Pour mémoire, Galerie L'Alternative, Québec, 1994.
- Journal ouvert, Maison de la culture Mercier, Montréal, 1994.
- Journal ouvert, Galerie des Ateliers Imagine, Québec, 1993. Cégep Beauce-Appalaches, Saint-Georges,1992.

EXPOSITIONS COLLECTIVES

- Les cent jours de la création, Centre d'exposition, Rouyn-Noranda, 2000.
- Agglomération, Maison de la culture Plateau-Mont-Royal, Montréal, 2000
- Passart, Centre d'exposition, RouynNoranda, 2000.
- Québec ateliers ouverts 1999, Québec, 1999.
- L'Orangeraie, L'œil de Poisson, Québec, 1998.
- La Grande Macédoine, Galerie Rouje, Québec, 1998.
- Québec ateliers ouverts 1997, Québec, 1997.
- Québec ateliers ouverts 1995, Québec, 1995.
- Ex-îles, Musée Marius-Barbeau, Saint-Joseph-de-Beauce,1994.
- Ex-îles, Regart, Lévis,1992.
- Beauce-art '88, Délégation du Québec à Paris, 1988.
- Le Pont Vert, exposition des professeurs en Arts plastiques de l'U.Q.T.R., Galerie du Parc, Trois-Rivières, 1987.
- Joyaux des collections particulières de Québec, Palais de justice, Québec, 1984.