NOM : Lacroix, Paul
TITRE : Pieds
MÉDIUM : Frottis et crayon sur papier
ANNÉE : 1993
DIMENSIONS (Larg. x Haut.) : 76 x 56 cm
DONATEUR : Don de l'artiste
Note : Trousse pédagogique disponible
  NOM : Lacroix, Paul
TITRE : En plongée, en contreplongée
MÉDIUM : Photographie
ANNÉE : 1993
DIMENSIONS (Larg. x Haut.) : 75 x 91 cm
DONATEUR : Association des transporteurs de la Chaudière (Monsieur Gaétan Breton)
Note : Trousse pédagogique disponible


Paul Lacroix

Lieu de naissance : Sainte-Marie de Beauce
Lieu de résidence actuel : Saint-Augustin-de-Desmaures
Lieu de travail actuel : Saint-Augustin-de-Desmaures

Études : Académie de Québec, Beaux-Arts de Québec, Beaux-Arts de Montréal

Stages / perfectionnements : La Grande Chaumière, Ossip Zadkine, Paris Accademiabrera,
Milan, Marino Marini
Études avec Alfred Pellan, Montréal

Né à Sainte-Marie de Beauce en 1929
Vit et travaille à Cap-Rouge


Paul Lacroix a fait ses études à l'École des Beaux-Arts de Québec (1946-1950), puis à celle de Montréal où il étudia sous la direction d'Alfred Pellan (1951-1952). Il étudie ensuite à l'atelier du sculpteur Ossip Zadkine, à Paris (1952-1953), puis chez Marino Marini, à Milan (1954). De retour au Québec, il enseigne les arts plastiques à l'École des Beaux-Arts de Québec puis à l'Université Laval jusqu'en 1987. Après diverses expériences en peinture, en gravure, en scénographie et en décoration murale, il se consacre depuis 1975 au dessin et à la sculpture. Cette dernière partie de son oeuvre fait l'objet de nombreuses expositions particulières, à la Galerie Jolliet notamment. Parmi les expositions collectives auxquelles il participe, mentionnons « Où est le fragment » du Musée d'art contemporain de Montréal (1987) et « Le dessin errant » organisée par la Dalhousie Art Gallery, de Halifax (1988), et présentée la même année au Musée du Québec.

En plongée, en contreplongée
Depuis quelques mois déjà, Paul Lacroix travaille avec la lumière, Ses oeuvres, composées d'ombres projetées, forment des assemblages de reprographies, noir et blanc ou couleur, tirées à partir de polaroïds maintes fois agrandis. Paul Lacroix enregistre l'ombre, cette trace sombre laissée par un objet interceptant les rayons lumineux, à travers la photographie, qui est elle-même produite par la réflexion de la lumière sur une plaque sensible. Puis, il l'agrandit par le procédé de reprographie qui, encore là, est une transposition par la lumière d'une image. Ainsi, en multipliant les transferts d'ombrages d'arbres, c'est-à-dire en reproduisant les traces des traces, l'image prend, vis-à-vis de son objet d'origine, une tout autre texture et une tout autre lumière acquérant ainsi une nouvelle « réalité », une nouvelle « présence ». Les ombres projetées deviennent ici une sorte de calligraphie, une écriture du temps, de la disparition, comme si les signes de l'écriture n'étaient eux-mêmes que des réflexions (des ombres projetées) de la réalité évanescente, mouvante et multiple du monde, Ces images ou ces signes juxtaposés, plutôt que de constituer un ensemble unifié, marquent des ruptures, des détournements, des glissements qui forment un assemblage discontinu de fragments d'espaces et de temps.

D'autres oeuvres de l'exposition, Ange position de départ et Quatuor sont également le résultat de nombreuses projections, Ce que la « dégradation » de l'image originale par ses différents transferts fait perdre au réalisme de la représentation photographique, elle le gagne en créant un nouveau référent pictural et historique. Le fond d'ardoise aux couleurs légèrement délavées et diffuses, tout comme les contours estompés des jambes reprennent l'effet vieilli des fresques réalisées par Michel-Ange au plafond de la chapelle Sixtine. Le sujet de la photographie (une jambe et ses ombrages) devient ici secondaire en regard à la transformation de l'image comme simulacre de la fresque et à ses différents effets illusionnistes, Ainsi, le personnage (l'ange) semble s'envoler tandis que sa silhouette se dessine sur le fond de ciment, Mais les effets sont parfois paradoxaux et ils peuvent bouleverser la perception du spectateur: la perspective de ces images qui ont été prises en plongée nous apparaît en contre-plongée, bien que les images nous soient présentées au mur. Mais encore, ces assemblages nous sont proposés comme les reproductions de fragments de fresques - comme s'il s'agissait d'une expertise servant à l'étude et à l'établissement de l'authenticité de l'oeuvre - créant ainsi un référent fictif. Ici, et même plus que dans l'oeuvre précédente, l'effet des manipulations de la photographie fait oublier son référent réel pour en produire un tout nouveau, qui verse le réalisme photographique dans le champ de la fiction photographique.

Paul Lacroix a reçu une subvention du ministère de la Culture.

Daniel Béland

Lieux d'exposition :

Plus de 30 expositions particulières et près de 50 expositions collectives :

Expositions particulières :

- Centre d'Art, Baie Saint-Paul, 2000
- Musée du Québec, Québec, 1999
- Galerie du Trait Carré, Charlesbourg, 1997
- Galerie lrois Points, Montréal, Autoportraits - photos, 1996
- Centre d'exposition de Aylmer, 1995
- Livre d'artiste. Galerie Madeleine Lacerte, Québec, novembre 94
- Livre d'artiste, Galerie Trois Points, Montréal, septembre 94
- HEC, Montréal, février-mars 94
- Centre d'art des Gouverneurs, Sorel , 1993
- Dessins de 1974 à 1980. Galerie Trois Points, Montréal, 1993
- 'Fleuve profond, sombre rivière'. L'Oeil de Poisson, Québec, 1992
- Jardin d'artiste, 'Entre murs et nuages'. Musée du Québec, 1991
- Galerie du Musée, Québec, 1990
- Galerie Trois Points, Montréal - 30 oct.- 25 nov. 90
- 'Membra disjecta'. Galerie Madeleine Lacerte, Québec, 1989
- 'Des voluptés de remplacement'. Voûtes de la Maison Boswell, Québec (organisée par René Bertrand), 1987
- 'Des voluptés de remplacement'. Galerie d'art de Matane, 1987
- Galerie René Bertrand, Québec, 1985
- Moulin Seigneurial de Pointe-du-Lac, Trois-Rivières, 1984
- Galerie Jolliet, Montréal, 1983
- Galerie Jolliet, Montréal, 1982
- Galerie Jolliet, Québec, 1981
- 'Retour de Rome'. Galerie Jolliet, Québec, 1980
- Galerie Jolliet, Québec, 1978
- Galerie Jolliet, Québec, 1976
- Université Laval, Québec, 1973
- Centre culturel de Trois-Rivières, 1970
- Galerie Zannetin, Québec, 1969
- Galerie Zannetin, Québec, 1967
- Galerie Irla Kert, Montréal, 1976
- Galerie Zannetin, Québec, 1966
- Musée du Québec, Québec, 1966
- Galerie Zannetin, Québec, 1965

Expositions collectives :

- Centre d'arts, Mont Orford, 2000 « Les vues inopinées » polaroids)
- 'L'oeil de poisson', Québec, 1998 (Petite galerie)
- 'Portraits', Baie Saint-Paul, 1999
- Musée du Québec, Collection Prêt d'oeuvres d'art - acquisitions 1997
- Musée du Québec, 'Portraits', 1996-1997
- Centre d'art, Université de Sherbrooke, 1996
- 'Sol Majeur'. résidence, Engramme, Québec, avril-mai 96
- Musée régional de Rimouski, février-avril 96
- Livre d'artistes, Maison Hamel-Bruneau, Sainte-Foy, février-mars 96
- Galerie Trois Points, Montréal, décembre 95
- 'À livre ouvert', livres d'artistes/livres-objets. Centre d'exposition du Vieux-Palais, Saint-Jérôme (Québec), novembre-décembre 94
- International Meetings of Photography. Plovdiv, Bulgarie, octobre-novembre 94
- 'Devine qui débarque'. photos sur films, Galerie Véronique S. Magghe, Paris septembre-octobre 94
- Livres d'artistes, Librairie Nicaise, Paris, septembre-octobre 94
- Galerie Trois Points, Montréal, 27 avril-18 juin 94
- Exposition de dessins de la collection du Musée du Québec, 1994
- Livre d'artiste, relieur Jacques Fournier, Librairie Nicaise, Paris, septembre 94
- Ambassade du Canada, Tokyo, Japon, 7 décembre 93 - - janvier 94
- Inauguration du Musée Marius-Barbeau, St-Joseph de Beauce, 1993
- Maison Hamel-Bruneau, Québec, 1993
- Centre d'exposition de la Baie-Saint-Paul, Québec, 1993
- Galerie Madeleine Lacerte, Québec, 1992
- Videre, Les arts et la Ville, Sherbrooke, Laval, Québec, 1992
- Musée du Québec, La décennie de la métamorphose, 1992
- Taverne Belley, Poisson d'avril, 1992
- 'Persona'. Musée régional de Rimouski, été 91
- Les Ateliers Imagine, Québec, 1990
- Galerie Trois-Points, Montréal, 1989
- 'Le dessin errant'. Dalhousie Art Gallery, Halifax, 1988
- Concordia Art Gallery, Montréal, 1988
- Musée du Québec, Québec, 1988
- Beauce Art (à Paris) , avril 88
- Professeurs de l'Ecole des Arts visuels, Galerie des Arts visuels, Université Laval, Québec, 1987
- 'Où est le fragment'. Musée d'Art Contemporain, Montréal, 1987
- Moulin Seigneurial de Pointe-du-Lac, Trois-Rivières, 1986
- Galerie Marcoux-Bégin, Saint-Georges-de-Beauce, 1985
- 'En marge de la saison 1984-85'. Galerie René Bertrand, Québec, 1985
- 'Voir et revoir'. Galerie Rend Bertrand, Québec, 1985
- 'Québec 84: l'art d'aujourd'hui'. Musée du Québec, Québec, 1984
- Professeurs de l'Ecole des Arts visuels, Galerie des Arts visuels, Université Laval, Québec, 1984
- 'Ouverture de la Galerie'. Galerie René Bertrand, Québec, 1984
- Centre culturel canadien, Paris, 1979
- Musée du Québec, Québec, 1977
- Musée des beaux-arts de Montréal, 1975
- Université Laval, Québec, 1973
- 'Exposition du printemps', Université Queens, Toronto, 1972
- Musée des beaux-arts de Montréal, 1975
- Galerie Nationale du Canada, Ottawa, exposition itinérante, 1965

Collections :

Banque d'oeuvres d'art du Conseil des Arts du Canada
Collection Prêt d'oeuvres d'art, Musée du Québec
Musée d'Art Contemporain, Montréal
Musée du Québec, Québec
Université Laval, Québec